Sensibilisation, que faire en cas de faible taux de participation ?

Lors de la mise en oeuvre d’une campagne de sensibilisation en ligne, vous pouvez parfois vous heurter à une faible participation. Vous avez communiqué en amont, obtenu le soutien de votre direction, préparé les contenus avec soin, invité et relancé les utilisateurs comme il se doit. Et pourtant, le taux de participation est resté faible, au dessous de 20%, bien en deçà de vos attentes. 

Que faire alors ? Renoncer ? 

Comme toujours, même décevante une situation comporte toujours des opportunités. En effet, dans le cadre d’une campagne non obligatoire, qui a connu peu de succès dans sa participation, si l’on peut dire que la grande majorité ne se sent pas concernée par les enjeux de cybersécurité, on peut aussi dire en revanche que ceux qui ont participé doivent être particulièrement motivés et intéressés par le sujet.

Appuyez-vous sur ceux qui ont participé.

Pour améliorer la participation des campagnes futures, vous pouvez vous appuyer sur ceux qui ont ainsi affiché une mobilisation sur ce sujet. N’oublions pas que nous sommes dans une démarche de long terme et que l’objectif est d’implanter et de développer au sein des équipes. Il doit être possible d’identifier vos champions parmi les participants de cette première campagne. 

Identifiez ceux qui ont obtenu les meilleurs scores et ont terminé le plus rapidement.

Ensuite, après les avoir remercié pour leur engagement, proposez leur d’être les ambassadeurs de la cybersécurité autour d’eux. 

Engagez les dans une démarche volontaire, inutile qu’ils répondent tous présents, adaptez leur nombre en fonction de l’effectif global. 

Sans entrer ici dans les détails des actions et en fonction de ce qu’il est possible dans votre organisation, on peut :

  • Les mettre en avant dans certaines communications,
  • Leur attribuer une certification particulière,
  • Leur fournir un kit de communication cyber et un fil de communication sur le sujet,
  • Si vous en êtes dotés les inscrire à un groupe de votre réseau social d’entreprise,
  • Leur proposer de participer à des ateliers,
  • Lors de la campagne suivante, faire des challenges dans lesquels ils parrainent d’autres personnes à participer,
  • Leur communiquer régulièrement des exemples d’incidents remontés dans les médias et leur demander de les partager (il est assez facile pour eux de communiquer sur ce type d’évènements). 
  • Etc 

C’est ainsi qu’au fur et à mesure, vous élargirez l’audience de vos actions de sensibilisation et assurez le développement d’une culture cyber au sein de votre organisation.