Le Microlearning, pour répondre aux nouveaux usages en matière de sensibilisation à la sécurité de l’Information

Nous nous sommes rendus compte, au travers de différents retours d’expérience, que les contenus les plus courts sont souvent ceux qui passent le mieux, sont les mieux retenus et ont donc le plus d’impact. Il faut donc si on le souhaite pouvoir faire un peu souvent plutôt que beaucoup d’un coup. C’est ce qu’on appelle le Microlearning.

Différentes études le montrent, la façon dont nous mobilisons notre attention a changé.

Et cela concerne toutes les tranches d’âges. Dans les années 60 il était communément admis que le public mettait environ 20 secondes pout reconnaître une image alors qu’aujourd’hui il faut moins de 2 à 3 secondes (« Hyper and deep Attention, The generational divide, in cognitive modes », University of California, 2012). En 2000, la durée d’attention, mesurée comme le temps pendant lequel un adulte surfe sur le web sans distraction, était de 12 secondes. Elle était de 8 secondes en 2013 (National center for biotechnologie information, The associated Press 2014).

Par ailleurs, les formations traditionnelles rencontrent des difficultés : d’une part il est difficile d’adapter les contenus des ces formations assez vite pour suivre l’évolution de la matière, des technologies mises en œuvre et de l’environnement, et d’autre part, les apprenants oublient 80% du contenu au bout de 30 jours, 90% au bout d’un an.

Pour toutes ces raisons le Microlearning présente des atouts considérables.

Il améliore l’engagement. On ne garde que l’essentiel et on enlève le superflu. L’utilisation de médias vivants, comme la vidéo permet de maintenir l’intérêt de l’apprenant. Le format court, moins de 7 minutes, convient au fonctionnement du cerveau et d’en obtenir le bon niveau d’attention.

Il améliore la rétention. Il est plus facile de retenir un message court. Le format court favorise la possibilité de diffuser souvent un peu d’information et donc de favoriser l’apprentissage.

Il favorise l’application. Il est montré qu’un apprentissage distribué dans le temps améliore la performance de 17%. (Mindgym, Bite-size révolution : how to make learning stick). Un format court a aussi moins d’impact sur l’agenda de l’apprenant.

Le Microlearning est donc, en synthèse, économique, flexible et orienté apprenant.

C’est pourquoi, dans le cadre des nouveaux contenus SSI 2016, nous sortons une nouvelle gamme de supports appelée VidéoQuiz. Il s’agit de contenus contenant une vidéo présentant un sujet et les recommandations associées suivie de 2/3 quiz. L’avantage consiste dans la rapidité de suivi du contenu. L’utilisateur prend plaisir à regarder une vidéo de 2/4 minutes et répond à quelques quiz. Cela ne lui prend pas plus de quelques minutes.

Ces vidéoQuiz :

  • Sont courts
  • Constituent des modules granulaires faisant partie d’un ensemble plus large
  • Intègrent des histoires pour une meilleure rétention.

On peut ainsi mener d’avantage d’opérations de sensibilisation et développer une vraie culture sécurité par touches successives.

De plus, l’abonnement vous permet si vous le souhaitez de télécharger ces vidéos et de les utiliser sur d’autres supports internes.

Vous souhaitez tester notre nouvelle solution de sensibilisation Vidéo ? Inscrivez- vous ci après.

Prénom :*
Nom :*
Société :*
E-mail :*
Téléphone :
*Indique un champ obligatoire